mercredi 30 mars 2011

de l’un à l’autre


Hommage à la feuille blanche, peu à peu envahie de cernes noirs.
Instinctif, le dessin invoque l’imaginaire, un rituel ou le gamin caché en nous. 
Tout un monde grouille dans les lignes du bois, autour des taches de café, sur le mur de liège du salon d’antan, comme dans tout ce que la nature dessine.
Je prolonge l’abstraction, la parenthèse, l’ouverture sur cet univers, reflet de mon monde intérieur ou bien est-ce celui de la matière vivante, vibrante.
La résilience et le vivant offrent ces fascinantes perspectives d’évolution. L’éventail des processus qui le permettent est au cœur de ma démarche.
Comment accepter le réel et vers où cheminer.?
Une écriture automatique telle une évocation. Trouve sa singularité dans la jonction entre figuration et abstraction, sans se déterminer d’un côté ou de l’autre et pourtant dans un mouvement incessant de l’un à l’autre.

.  Gaëlle Villedary .
        
▬╮╭▬╮╭▬╮╭▬
Abonnement / Subscribe
▬╯╰▬╯╰▬╯▬╮

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Dommage que ce soit à Marseille l'exposition, je ne pourrai pas y aller et ça a l'air bien !!!!
Nicole

Té la mà Maria - Reus a dit…

I am a person considered offensive to society, nineteenth century tell a thousand views, I visited your blog and I love, a hug from Reus Catalonia and many thanks for visiting my blog, you are a very brave person.

Jean Bernard Thomas a dit…

many thanks for Anonyme Té la mà Maria - Reus and Nicole

a person a dit... many thanks for visiting Marseille Catalonia

que ce soit considered offensive je ne pourrai pas

dommage a nineteenth century

tell you are a very brave exposition I visited et ça a l'air bien !!!!

I am l'a dit à... to Reus society from my blog person

I love your thousand views and a blog hug

y aller