mardi 9 février 2010

la diagonale du tag

.

Le Chevalier des miroirs inexistants


Quand le chevalier des miroirs se souvint des artistes éphémères aux créations éternelles, il songea à son rêve oublié, enfoui dans les profondeurs de l’inconscient.

Une vie en trompe-l’œil, des affaires qui se trament, des intrigues qui s’ourdissent dans un grotesque grand siècle.

Toujours à la lisière des vanités, prétentions exacerbées, syllabe noire de ses pensées, il parade dans les salons.

Sa dulcinée transparente, évanescente reprend forme. Son image se reflète dans le tain du miroir du château et y laisse une empreinte indélébile. Tag virtuel ou grotesque d’un autre temps ?

Perplexe, incrédule, il dévide la chaîne de son passé, la navette de ses souvenirs. Médusé, il se confond avec la tapisserie, espérant ainsi disparaître à jamais.

╭╮╭╮
Marie-Claire












Quand le chevalier des miroirs nous sortira de sa toile, moi Alicia accepterai de devenir une véritable dulcinée, une fleur que le teinturier suivant la diagonale transformera en faiseuse de chair. Entourée de faiseurs d’albâtre et de paysages imaginaires, enchaînée dans sa trame, serai immortalisée avec mon bien-aimé et les générations futures, témoins de notre hymen, contempleront de leur balcon le crapaud transformé en seigneur, et la chenille deviendra chrysalide.


Sophie Béra



Atelier d'écriture de la Planète des Signes à la bibliothèque Méjanes,
Aix-en-Provence, mardi 9 février 2010, avec Cultures du Cœur.


2 commentaires:

Daniel a dit…

C'est magnifique.

la Planète des Signes a dit…

merci Daniel (mais qui est Daniel ?)