mercredi 10 novembre 2010

aux alentours de l’aventure

.






quand on apprend une langue libre avec un être total
un être qui vous connaît en esprit
son cœur couronne les dimensions de l’origine

alors
la jouissance du regard
comme pétrifiée
change les yeux en larmes sur sa peau

pourquoi pleure-t-elle ?

aux remous des oiseaux
aux audaces des aigrettes appelant à lire la perfection

ton écriture
elle-même maîtresse du jour torride et doux
s’installe à l’ombre d’un filet de questions
aux alentours de l’aventure

2 commentaires:

Anonyme a dit…

j'aime beaucoup !

Vincent Le Jardinier

la Planète des Signes a dit…

merci Vincent (:

et t'as bien raison :)

tant qu'à aimer, autant que ce soit beaucoup

(:)