mercredi 10 octobre 2018

le fruit de l’instant donné





La beauté est
le seul intervalle qui vaille
entre la naissance
et la mort.


Médium 
et médiane,  méditation 
et médiation,  elle prémédite 
le cri primal 
en entonnant 
le chant du signe. 


  Elle est
  la source pure
  jaillissant
  du point final.



Elle nous sort 
par les yeux,  remonte 
par nos pores, 
elle est 
le coup du sort  porté fatal 
à notre propre mort. 




Elle nous survit, elle est le souvenir inaltéré de notre mystère inné.


Elle déborde
de partout,
elle est la sève
de lespace,
le fruit
de linstant donné, limagination plurielle
de lêtre au singulier.




   images  variations sur une illustration de Valentine Hugo issue du recueil Médieuses de Paul Éluard   

mardi 18 septembre 2018

microèmes, saison 2, épisode 5 : le pronom du sujet en projet



§
 RÉSUMÉ 

 DES ÉPISODES 

 PRÉCÉDENTS :

ainsi soit tout chacun de vous en sait assez 
tout au bout du tunnel de l’autre qui se meut 
qui émeut qui se meurt tout le monde est tassé 
et le vide entre nous y sera pour beaucoup 


§ Il n’y a 
que des 
sujets dans le monde.

§                  est seul       

On   

 car le sujet universel                  

est unique.         

§ Le sujet§

          apparaît 

                    avec le je.



§ Le                   

 je

se rétrécit 

à la vue de nous-mêmes.




       §

Il

  rétrécit 

 à ta vue.

                § Tout sujet

   est

symbole.          



§ Tous les sujets
sont des symboles
dans le monde.

      § 
§ Le symbole du sujet 
dans le monde                  
est le corps.

 

 
§ Tout corps est symbole                    

de

            l’homme.   



 

 § Le sexe est symbole

 de

 l’homme.



§ Je est

 le principe                                    
de production du monde.     

  


 § Donc je suis 

 le 
 principe. 



§

§ Tout

je

devient tu.




  § Tout

  tu devient

  nous.

 


 §  On

est

          en

nous.






         § On est 
   tous le nous 
de quelqu’un

§

                        § On est tous
                                 le il
                        de quelqu’un.


§ Le il

fait le on

qui fait le nous.



          § 


    On


    est                    tous

    ils.




§

s o n t 

Ils  

    t   o   u   s   .              



§     I  l  s
s  o  n  t     t  o  u  s
c  h  a  c  u  n  .

§

§   C h a c u n

 se bat

        c o n t r e           s o n   p a s s é .



         § Chacun se

     bat

                               contre le présent.

§ Chacun
apprend à gagner
son futur…



§ Le temps
est toujours
serré.
§

 § Toute l’énergie du monde                       
 est celle                                        
 du pronom.                          

 § Le pronom                        
 est déjà et toujours                        
  une ellipse ou une éclipse.                        



§ Le Soleil
est le « nous »
de la Terre.

      §




Être


  e   s   t        l   e        c   e   n   t   r   e
          d   u        l   a   n   g   a   g   e   .




Grégoire  

Cabanne 
  
   


                                                     liens : saison 1, épisode 1 (bio, présentation des microèmes)  
             tous les microèmes 

_    __________ ______________ __________ ___
_______________________________