samedi 6 novembre 2010

les tables tournantes de la maison entêtée

.
avoir enfin ________________________
à portée de la main _________
révélé par on ne sait qui _____________

ce qu’on croyait enfoui dans une nuit


.
ah
_______________________
cette marche dans l’ombre _
la plus émouvante qui soit _ _

et sans voir découvrir_______________
qui ose ________________________
à ce prix la récompense
_________

la savourer dans l’ivresse
____________
en attendant la joie__________

Pierre-André Benoît, Tête de clou.







les rites hypnotiques érotisent l’arithmétique
des beats per minute volés au temps rythmique

la pigne de pin enflamméeaiguille la spirale sillonnée
la beauté pinéale temporise d’un baiser le tempo de la paume


un coup oui deux coups non
pour un oui pour un nom


TOI TOI TOI
AIMER . . AIMER . . AIMER


que ton oui soit un oui
que mon nom soit ton nom


que ton soi soit à lui ou à moi il n’en est pas question

(qui s’excuserait d’aimer ?)

le chapelier darling en sa suite sixtine fait la nique au jugement dernier

platinoïde ductile

la noblesse
atomise sa particule de transition

et ses soixante-dix-huit tours en maison de passe-passe


redressent la table des matières
à l’infini

jusqu’à l’avortement de l’ombre

son cortège de
fœtus fétus dénués de toute renommée

embrase la terre noire affranchie du remords

elle se livre à la toute fin des entrelignes de fuite



l’eau de feu lave love follet


le serpent se l’accorde au cou du présent réfractaire à toute représentation

pour remonter la course contre la montre qu’il annule en ses anneaux

la diffraction de nos aspirations lustrales

se déroule à la cadence d’une ronde de pierres tombales




(((( directed by Koichiro Tsujikawa, music by Cornelius from the album “Sensuous” ))))



colchique giroflée entre les deux mon cœur balance

la carmagnole pomme d’à-pic décapite le dépit

la tête de mort au bout d’une pique

l’épée dans le fourreau de vie

un coup dans l’ouïe roucoule nom
de l’opinion tranchée au faisceau d’épreuves

l’extraterrestre a démarqué

ⓟ卄☼ⓣ☼ʂ Ⓥⓘɳ©ҽɳⓣ Ⓛҽ ʝᴬⓡÐⓘɳⓘҽⓡ

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo et Merci !
J'adore cette vidéo et la musique qui l'accompagne. Décidément tu deviens de plus en plus ZEN ! Merci pour les faux taux des zombres.
Vincent Le Jardinier

la Planète des Signes a dit…

jeux temps prient (:)

des photons en faux taux, ça révèle ;-)