samedi 10 juillet 2010

mise en deux meurt

.

Deviens sans lieu dans l’unité
Et prends place au cœur du néant,

Toute tête de dualiste,

Mets-la au cou de l’infidèle.
Mowlânâ
alias Djalâl-od-din Mohammad Balkhi,
dit “Roumi”


Daniel Spehr, Guido Indij, Kathrin Schulthess, Buenos Aires:Out of Series.



il fait la tête
il fait un vœu
il arrive à rester en Dieu
et il part
après avoir débarqué le temps
et repart
successivement fortifiant et nommé arrivé en écriture
il a l’enthousiasme exact
il sait que Jean parle avec assurance
après avoir entendu le chemin de désir en une lettre
cet accueil de la grâce publique
il écrit que su est le si




à la montagne il a reçu cru entendu
un esprit reçu de Jean
Jean ange porte le mot en nom accordé en langue nue
don sage reçu en tout
régulière parole
assurance de vaincre chaque jour un tyran
de sorte que la pure tendre parole
extraordinaire intermédiaire apport
touche son corps




alors utilise le nom
il donne au nom un être
nom esprit su qui est
qui homme esprit nu
le rire le nom su nu
à haute voix un nom
magie le livre le monde de sa parole traverse la voie
il aide quelque temps




le chemin de la déesse Artémis
unit ces messieurs à ce dire
les hommes sont des dieux
onde seule dans la cause
la déesse Artémis rivée dans le A se mire
Artémis se répand entière
se précipite au théâtre
se présente devant ses amis
au théâtre en pleine confusion
et entre dans un certain signe




main en parole s’explique le connu
il crie le mot
Artémis se calme en onde
Artémis tombée du ciel le nie
amen pour insulte
une accusation
porte contre porte
plainte réclamation
présent de révolte
aucune raison satisfaisante



le . trouble . cesse
courage adieu fidèle ombre
s’embarquer pour le retour



et enfin partir
et dire la fête un samedi soir
pour communion jusqu’à minuit
lampe de la maison sur le bord de son sommeil
le vide mort en inquiétude est vivant
ange du soleil
il part en homme vivant
grand réconfort
transport à bord
a joint le lendemain devant le jour suivant




jour d’après bord
effet de passe
arrêt de temps
sage venir comme porté avec le premier jour
chagrins et peines nus
complot utile annoncé et enseigné dans vos maisons
appel à croire en notre esprit
la prison des souffrances m’a confié
la grâce de vous tous
en chant de sable le plan en vous



et tout le troupeau est mort
départ des loups
le troupeau des hommes des songes des larmes
remet sa grâce dans les biens
l’argent l’or les vêtements
travail nécessaire en tout travail
pour venir en aide aux mots
le don à voir
à genoux avec le baiser d’adieu



puis il se rendséparé d’eux
parti de là


нт§ Souffledameтт Jean-Bernard Thomas

2 commentaires:

Souffledame a dit…

Trop puissant là ! Epatée entre l'accord du visuel, ton ressenti mis en mouvement et bien sûr le sensible qui se façonne en toi.

\\ Mention Extatique //

la Planète des Signes a dit…

photo sans cible

photo sainte aise

mer sea Adèle (:)