dimanche 4 juillet 2010

l’an rêve dû des corps

.
Comme la magie, la poésie est noire ou blanche,
selon qu’elle sert le sous-humain ou le surhumain.

RENÉ DAUMAL
c’est donc don
ange de la vie
p e r s é c u t i o n
moment tu en eux
le non
le bon nombre tire le membre

le rire bas jouit

courage
demeure fidèle au bon nombre
ensuite cher trou amen

née entière  
ombre première
annonce la terre
elle
décide alors


viens lien : Fit Song version typoésie animée par David Ricart 

un don
il aide
ère en don
en l’aire de sa prison
en ce temps un membre

épée épée épée de Jean

il arrête la fête de sa prison et il garde la pierre dans la prison
mais le membre de l’ardeur point ligoté et porte la prison
un ange a lu en lumièreange au réveil

Ève de ses mains
l’ange ceinture et l’ange met ton eau et sort de la prison l’ange
ange réel

vision de garde






la porte donne sur la porte elle-même
et l’ange compte bien voir la maison de Jean
nommé uni
entré et nommé nu
la voix joyeuse à l’intérieur de son ange porte le signe hors de la prison
_il annonce le jour nu

le trou en ce temps mort

le don

en accord présent





texte : jean-bernard thomas
musique vidéos : cornelius

4 commentaires:

Souffledame a dit…

Douce Eve c'est ainsi qu'elle donne de l'espérance. Son passage illumine l'instant et l'étincelle de sa chaleur ramène de la douceur à ce fleuve que nous parcourons tous ensemble.

la Planète des Signes a dit…

entre deux rives elle est un fleuve
entre deux ères elle est un rêve
entre deux temps elle arrive

entre deux ailes elle est elle-même

sandileeB a dit…

entre deux ères elle est un rêve
warm dreams to you jb

la Planète des Signes a dit…

en réalité le rêve a descendu le fleuve irréel sur les ailes du temps à peine arrivé

thank u lovelee sandra