jeudi 17 juin 2010

nuages : tissage de mirages

.



Il y a un chemin sous les bitumes qui recouvrent les blessures. Tout un cheminement qui s’écoule sous la dense poussière. Qui le voit.?

Il y a un chemin qui descend et qui monte sous les traces laissées en désordre.

Il y a un chemin qui traverse les routes sous les cœurs isolés.


Il y a un chemin sous nous.


Qui voit les fleurs coupées à l’envers
.?

Il y a un chemin qui serpente sous les racines enchevêtrées. Toute une ribambelle d’ancêtres qui se divisent dans nos souvenirs. Qui le voit.?

Il y a un chemin qui part de rien sous les cieux ronds, trop-plein de mirages.

Il y a un chemin qui bifurque sous la pointe hérissée du malheur.

Il y a un chemin sous nous.


Qui voit les larmes qui remontent
.?

Il y a un chemin qui circule sous les tissages bleu clair. Tout un cheminement qui danse sous la trame du temps. Qui le voit.?

Il y a un chemin qui transporte nos amours vers la réalité du monde.

Il y a un chemin qui longe la rivière lactée.

Il y a un chemin sous nous qui rejoint le ciel.



///// texte : Carole Fabre \\\\\
\\\\\ photomontage Mélusine Thiry /////

4 commentaires:

Roberto a dit…

Well actually, I do not know what happens to the earthquake.
Just come to thank you for your comment on my blog.
Thank you very much.

la Planète des Signes a dit…

the earth quakes because of our fears

the result is a earthquake

it's like a cake full of questions we got inside our mind

pretending not to

that's why mother earth is quaking

just for remind us the questions we are full in


…………………… hasta pronto Roberto, i'm very happy to know u


(:)

lakhsmita indira a dit…

my dear old friend, thank you, you made me smile this morning.

i think of you and your dearest unicorn, wish you both a lovely day.

la Planète des Signes a dit…

thanx a lot dear Mita

wish u too a lovely u