lundi 26 avril 2010

main baladeuse

.

Tourne-nuit que tu balades à ta main

Ma main est en toute chose alliance

Entière comme le fruit de l’aube

Posée sur ta bouche ma paume

Ôte l’élan primitif du feu

Feu fait chair ta main brûle mes retranchements

Fait chanter la mauvaise herbe en chemin

Ma main couleuvre tes yeux

Ma main salamandre tachée de soleil

Dort au creux humide de ta nuque

Noctiluque

La lame de l’étoile qui brille

Dans l’abreuvoir où la lumière

Nage nymphe nue tardive aux yeux de la nuit

Marque-page du hasard la main séchée de Fatma

Dans le livre qui lève l’encre lourde de son cœur

Et crache notre histoire comme la seiche traquée

Laisse derrière elle un écran de fumée noire

Ma main aux fers embrassée par Orphée

Devient patte blanche haut hisse

La peau de l’ange apostrophée par l’aimé


Emmanuelle Masini


1 commentaire:

la Planète des Signes a dit…

la main = animal

signé :

Animal Lecteur